Chargement... Veuillez patientez...

Editorial de l'Abeille de France de novembre 2017 - N°1051

Ils ont osé !

Sulfoxaflor

Alors que les preuves scientifiques relatives à l'extrême toxicité des néonicotinoïdes nous parviennent du monde entier, alors qu'une tentative du ministre de l'Agriculture pour ré-autoriser les néonicotinoïdes interdits par la toute récente loi pour la biodiversité a avorté en juin dernier, les "experts" de l'ANSES, faisant fi de toutes ces connaissances, ont osé accorder une autorisation de mise sur le marché à deux nouveaux insecticides à base de Sulfoxaflor de la famille des néonicotinoïdes. Dès le 10 octobre, le Syndicat National d'Apiculture et l'ONG Terre d'Abeilles ont vivement réagi et ont été reçus au ministère de l'Agriculture pour demander le retrait immédiat de ces autorisations abusives. Sous la pression médiatique, les ministres de l'Agriculture et de la Transition écologique ont accordé trois mois à l'ANSES pour confirmer ou retirer ces autorisations.

Affaire à suivre... de très près !

Décret frelons asiatiques Vespa-velutina

Si l'apiculture urbaine réduit l'exposition de nos ruches aux pesticides, elle les expose en revanche de façon croissante aux attaques de frelons asiatiques allant jusqu'à la destruction des colonies d'abeilles. Ces constats se font hélas de plus en plus nombreux. Enfin une bonne nouvelle, un arrêté obligeant les préfets à prendre en charge la destruction des nids est paru au Journal officiel en avril dernier. Bien évidemment, les préfectures ne se sont pas précipitées pour le mettre en application, ni pour en informer les citoyens. À lire en pages intérieures.

Parlement européen

Les journées de sessions pour le vote relatif à la proposition de renouvellement de l'autorisation du glyphosate par le Parlement européen à Strasbourg au mois d'octobre étaient le bon moment pour que le Syndicat National d'Apicuture aille à la rencontre des parlementaires européens pour les alerter, une fois de plus, sur l'urgence d'agir en faveur de la protection des abeilles et de la filière apicole. Tous sensibilisés aux problèmes environnementaux par le sujet d'actualité "herbicide", l'écoute des parlementaires rencontrés a été de grande qualité. Le résultat du vote sur la proposition du Parlement sur le renouvellement de l'autorisation d'emploi du Glyphosate limitée à cinq années est un signal fort vers les gouvernements des États membres. Ces rendez-vous de travail ont été l'occasion de rappeler les difficultés de notre filière et de présenter nos propositions pour un véritable plan de préservation de l'abeille et de développement de l'apiculture de loisirs et professionnelle.

Temps forts

Si le calme est revenu dans les ruchers, la période des assemblées générales et des congrès est arrivée, garnissant généreusement nos agendas. La participation des apiculteurs à ces évènements est essentielle tant pour l'apiculteur lui-même, que pour prouver le dynamisme de la filière et pérenniser nos organisations.

Durant ce mois de novembre, deux temps forts mériteront votre participation. D'une part, le Congrès de la FNOSAD à Rennes, à ne pas manquer car la formation continue dans le domaine des aspects sanitaires apicoles est aujourd'hui devenue incontournable, tant nos abeilles se trouvent exposées tout au long de l'année à de multiples agresseurs chimiques. Et d'autre part, les Journées d'études de l'ANERCEA à Vouneuil sous Biard (86), dont on revient toujours techniquement renforcés et motivés, grâce aux contenus des conférences et aux échanges avec les participants.

Solidarité et responsabilité

Plus que jamais, le syndicalisme apicole doit faire face à la pression de plus en plus forte des lobbies tant dans les ministères parisiens qu'auprès du Parlement européen à Strasbourg, ou encore à la Commission européenne de Bruxelles pour y défendre notre passion, notre profession ainsi que la biodiversité et notre santé. Toutes ces actions sont très lourdes financièrement car très coûteuses en temps, en déplacements, et en personnel. Pour ces raisons évidentes, le Conseil d'administration du SNA vous invite à participer activement à vos assemblées générales départementales, et de façon solidaire et responsable, à adhérer toujours plus nombreux à votre syndicat départemental du SNA, sans oublier de vous abonner à votre revue l'Abeille de France, afin d'être à la pointe de l'information.

Nous comptons sur vous !