Chargement... Veuillez patientez...

Informations régionales de janvier 2017

27 • EURE - SYNDICAT D’APICULTURE DE L’EURE

Le 22 octobre dernier se sont déroulées la journée d’automne 2016 et notre assemblée générale. Lors de cette journée, plusieurs interventions ont eu lieu avec des thèmes riches et variés tels que : L’abeille noire dans notre département : perspectives pour 2017. Nous espérons pouvoir identifier plusieurs dizaines de souches d’abeilles noires dans le but de faire de l’élevage de reine. Le SA27 lance un appel aux volontaires pour nous envoyer leurs échantillons d’abeilles dans le but de trouver des souches d’abeille noire dans vos ruches.

Intervention de Philippe GILLES : - Présentation de l’ANERCEA, Présentation de la production de gelée royale et de l’élevage de reine sur ruches 10 cadres- Présentation de l’élevage de reine.

Les différents cas d’introduction de reines dans la ruche (cellule ouverte, cellule fermée, reine en ponte, reine vierge). Utilisation des cellules de ré-émergences. Les jachères fleuries :

Intervention de Karim Ben Mimoun, Responsable de projets Natura 2000 Vallée d’Eure & PDA messicoles, Direction de l’environnement, de l’espace rural et de l’agriculture, Département de l’Eure, sur le projet de semences de plantes messicoles. Avec la participation de Jean Pierre Criaud.

Lors de l’A.G. 117 votants ont participé et approuvé: les rapports moral, financier et d’orientation. Nous avons décerné les attestations de formation aux élèves de nos ruchers écoles et avons procédé à l’élection du conseil d’administration.

Retrouvez la liste des membres du bureau sur notre site :

http://www.http://sa27.org

Nous remercions : la Ville de Conches pour le prêt de la salle et l’accueil à la fête de la pomme, les bénévoles du SAE (entre 30 et 35 personnes), les syndicats apicoles des départements normands pour leur aide dans le cadre du projet de l’Abeille noire, le conseil départemental de l’Eure pour l’aide financière aux jachères fleuries et à la fédération des chasseurs de l’Eure pour la coopération à ces mêmes jachères, l’association 1001 légumes pour  l’accueil de notre rucher école, la Chambre de l’Agriculture de l’Eure pour nos échanges fructueux, tous ceux qui nous aident à oeuvrer en faveur de la protection de l’abeille et de la pérennité de l’activité d’apiculteur. V. HENNEBELLE

Palmarès Concours des Miels et Pains d’Epices de l’Eure

2016 : finale départementale du concours de Normandie Le concours des miels et pains d’épices de l’Eure 2016 a regroupé 53 échantillons de miels et 10 pains d’épices.

Chaque miel participant au concours est analysé par un laboratoire spécialisé, les pollens contenus dans les miels sont identifiés, ce qui permet une meilleure connaissance de nos miels.

Ensuite, nous procédons à une dégustation par trois juges où le visuel, l’odeur, le goût et le tactile sont notés. Miel de Printemps - OR : Mme M. AMBROISE, MM. T. BRIEND (finalistes régionaux)

Miel de Printemps - ARGENT : M. J.M. CAILLAT (finaliste régional)

Miel de Printemps - BRONZE : Mme Ch. GODON, M. E. MINOT,

Miel clair – OR : M. P. QUILICI (finaliste régional)

Miel clair – ARGENT : M. L. LEMEILLE (finaliste régional)

Miel clair – BRONZE : MM. DITTA (finaliste régional) – PELLETIER

Miel ambré – OR : Mme M.A. HECKLY, M. S. KERDAT (finalistes régionaux)

Miel ambré – ARGENT : M. J. LE GOFF (finaliste régional)

Miel ambré – BRONZE : Mmes M. AMBROISE, V. DIAS

Miel foncé – OR : M. MINOT (finaliste régional)

Miel foncé – ARGENT : Mme M.C. PERRIN, M. J.M. CAILLAT (finalistes régionaux)

Miel foncé – BRONZE : M. S. KERDAT

Pain d’épices – OR : Mme N. CRIAUD, M. L. LEMEILLE (finalistes régionaux)

Pain d’épices – BRONZE : Mme F. CARPENTIER, Mme N. LENORMAND (finaliste régional)

 

34 • HERAULT  - CENTRE APICOLE DE L’HERAULT

Notre A.G. s’est tenue comme prévu le 26 novembre à l’Espace Gare à Castries. Un hommage a été rendu à René.

Notre nouveau Président M. CHAPTAL a bien voulu accepter de succéder à René et nous a renouvelé son intention de continuer au Centre Apicole dans le même esprit . Il sera entouré d’apiculteurs désireux de continuer à faire avancer le Centre qui existe depuis quarante ans.

Les abeilles sont heureuses de butiner dans les jardins et les jardiniers d’avoir de beaux fruits et légumes et cela dure depuis de longues années à Castries.

L’idée a été donnée à plusieurs villages et nous en sommes fiers.

Les stagiaires 2016 ont reçu leur diplôme.

Nous souhaitons à tous « Bonne route » en apiculture…

A tous, passez de très bonnes fêtes de fin d’année.

Les cours reprendront en salle au rucher-école de Fondespierre le 28 janvier prochain.

M.F.

 

50 • MANCHE - LA MANCHE APICOLE

50Forte de ses 560 adhérents, la Manche Apicole organisait samedi 10, son A.G. Le matin, nous avons assisté à la conférence de Philippe GILLES, apiculteur professionnel et producteur de gelée royale.

Après la pause déjeuner, notre assemblée statutaire débute avec le compte rendu moral de Mme DARD avec entre autres : de nombreuses interventions dans des établissements scolaires pour sensibiliser nos futures générations au rôle important de l’abeille et une multitude de foires et fêtes dans toutes les communes de la Manche. Les trois ruchers- écoles jouent également ce rôle, avec chaque année un nombre croissant de nouveaux apiculteurs.

Les projets 2017 : mise à jour du site internet, journée sensorielle sur le pain d’épices, atelier cire et candi. Le président de l’association Les amis du Maroc aimerait voir se concrétiser un échange avec les apiculteurs marocains. Afin d’aider l’abeille dans notre département, l’association Cotentin côté jardins a acté une aide substantielle sur deux années pour l’achat de matériel pour les ruchers- écoles. Ces matériels seront achetés dans un CAT.

Le trésorier a présenté le bilan financier approuvé à l’unanimité.

Les ruchers-écoles : Une centaine de nouveaux apiculteurs ont assisté aux cours.

Après l’élection du tiers sortant, une intervention du directeur de la FDGDON. M. METAYER a permis de faire le point sur la présence du frelon dans le département. En 2015, une petite centaine de nids avaient été détruits, 800 pour 2016… Des consignes de piégeages et proposition d’achat groupé de pièges sélectifs vont peut-être permettre de faire baisser la pression sur les colonies d’abeilles.

Bernard PONCET, président du GDSA nous a fait un compte rendu sur les visites sanitaires.

Après les lots des concours des miels départemental et régional, le verre de l’amitié a clos cette journée d’échanges.

Valérie DARD et Alain LESCLAVEC

 

71 • SAONE ET LOIRE - SADSEL

73 74Le dimanche 20 novembre, les apiculteurs de Saône et Loire ont tenu leur A.G. à la salle Maurice RAVEL à CHATENOY LE ROYAL sous la présidence de J.P. CHIRAT, président.

Mme MERCIER, Sénateur maire nous a accueillis chaleureusement.

Etaient également présents Mme DECHAUME, vice présidente du conseil départemental, M. BERTIN, premier adjoint de CHATENOY LE ROYAL ainsi qu’E. PERRET, administrateur du SNA et président de l’abeille dauphinoise.

Plus de 150 personnes ont assisté à cette réunion annuelle qui a fait le bilan de l’année écoulée et fixé les orientations pour 2017. Avec les pouvoirs envoyés par les absents, l’assemblée avait largement le quorum et pouvait délibérer valablement.

La partie statutaire de l’A.G. a fait l’objet d’un riche débat au sujet de la vigilance souhaitée face aux produits phytos, l’arrivée du frelon asiatique dans le département. Ce fut également l’occasion de faire le bilan des ruchers école (110 personnes) et du groupement d’achat. Le rapport d’activité a été adopté à l’unanimité.

Le rapport financier présenté par le trésorier CARRE été également approuvé à l’unanimité.

Les projets pour 2017 résident essentiellement dans la consolidation des actions menées en 2016 et notamment dans la formation qui reste un axe fort.

Toujours dans le cadre de la formation, un atelier sur l’élevage de reines et un autre sur la production de pollen sont reconduits, celui du travail de la cire devrait voir le jour avec l’arrivée d’une animatrice.

Les membres du tiers sortant ont été élus, un nouvel administrateur a été élu, M. FREITAS.

Le président, Jean-Pierre CHIRAT ne se représentait pas.

Il a tenu à rendre un vibrant hommage aux membres du conseil qui ont travaillé avec lui et qui l’ont soutenu. Ce conseil d’administration a réalisé de nombreuses actions : l’extension du local, la refonte des statuts et la rédaction d’un règlement intérieur, la création du rucher école de JALOGNY, le développement du rucher école de GIVRY, la mise en place de la journée porte ouverte avec vente de matériel d’occasion, la création de la section commerciale, le développement des relations avec les autorités départementales, en particulier la chambre d’agriculture. En 5 ans, le nombre d’adhérents est passé d’environ 320 à 630.

Il a tenu à remercier tous les administrateurs pour leur disponibilité et leur engagement en associant tous les bénévoles qui oeuvrent auprès d’eux.

Bernard SARRA-GALLET au nom des administrateurs a remercié Jean Pierre CHIRAT en soulignant le travail qu’il a effectué. « Nous avons beaucoup apprécié l’investissement personnel de Jean Pierre... Pour Jean Pierre le rôle de président a été un investissement personnel de chaque instant. Pour tout cela et bien d’autres choses encore très sincèrement tous les membres du CA et du syndicat, nous te remercions chaleureusement Jean Pierre ».

A l’issue de l’assemblée a eu lieu le traditionnel tirage de la tombola.

Le Conseil d’Administration présente ses meilleurs voeux apicoles à tous les adhérents. De bons voeux pour nos familles et pour que nos avettes vivent une année 2017 qui permette de remplir tous nos pots et seaux à miel.

 

73 - 74 • Concours des miels - Savoie – Mont Blanc

73Bien que la production de miel a cette année été fortement impactée par le mauvais temps printanier, les apiculteurs savoyards ont une nouvelle fois répondu présents au concours des miel organisé pour la 17ème fois par les deux départements : 183 échantillons dont 128 pour la Savoie. Le dimanche 20 novembre au Casino de Challes les Eaux, 58 jurés ont durant 2 h 30 goûté, estimé et noté les échantillons répartis en catégories afin d’attribuer les médailles qui feront la fierté des apiculteurs primés. La tâche fut difficile car tous les miels présentés étaient excellents ce qui prouve que, même non professionnels, les apiculteurs sont non seulement de bons producteurs mais aussi indispensables pour assurer la pollinisation des fleurs qui donnent fruits et légumes.

Pour l’année 2017, Gabriel Doche pour le Rucher des Allobroges et Philippe Haug pour la Haute Savoie seront au service de tous ceux qui ont besoin de renseignements.

Palmarès :

Haute Montagne clair Or : PLANTAZ P. ARPIN J. ; Argent : BIRR G., FASANA P., MAITRE Jacqueline ; Bronze : VULLIEN F., MOLLARET R., GAGNIERE G.

Haute Montagne foncé Or : FAVRE J.P., REVET J.P. ; Argent : BOROT H., OYANT L. ; Bronze : CHAUMAZ R, GALLIOT M., REVET Cl.

Montagne clair Or : PLANTAZ P., PERNOLLET R., PASSERAT H. ; Argent : BIBOLLET-RUCHE D., LEBIGRE S. ; Bronze : PELLISSIER E. et V.

Montagne foncé Or : DUNAN-BATTENDIER R., PERROLAZ R., ANDRE Jacky et Julien, PICCOT N., PUJALTE B., BARDEL S., ASSIER J.L. ; Argent : MARIN-CUDRAZ D. (2), LAURENTI J., GENSAC Véronique, FRAIOLI R., AVETTAND R., MOULIN G. ; Bronze : PERRIER J.P., BARRIER L., CHAMOUSSIN N., MONNET I., CHENAL J., ANSANAY- ALEX A., EMIEUX G.

Plaine clair Or, RICHON Sandrine ; Argent : CARREL A. ; Bronze : SERRES Marlyse.

Plaine foncé Or : JARDINS FABRIQUES, RAVOIRE Chr., CLERY Ph., PECCOUD N., HORVATH M. ; Argent : PEPIN A., ALPE Martine, SERASSET D., MANGONNEAUX F., MOUCHET D. ; Bronze : LAVOREL F., COMTE L., TARTARAT P., LAGUILLAUMIE V., LASSIAZ G. 

Gabriel DOCHE

 

77 • SEINE ET MARNE - SYNDICAT DES APICULTEURS DE LA RÉGION DE PROVINS LA FERTÉ-GAUCHER

L’A.G. se tiendra le samedi 04 février 2017 à 8h30 dans la salle des fêtes de Cerneux, (en face de la Mairie). Le S.N.A. et l’Abeille de France seront présents. Un marchand de matériel sera également sur place à votre disposition. Un repas clôturera cette assemblée.

Les apiculteurs désirant participer au repas devront se faire inscrire auprès de M. ESTERBET Lucien, tél. 01.64.04.64.23 avant le 27 janvier.

 

79Compte rendu de l’Assemblée Générale de l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES qui s’est déroulée le 10 décembre 2016, au Lycée Agricole Régional Jacques Bujault à MELLE

 

79L’Assemblée est présidée par François CHAUVEAU, Président, assisté d’Ariel BERTHONNEAU en qualité de trésorier, Michel BONNEAU trésorier adjoint et de moi-même, secrétaire.

Le président remercie les représentants du Lycée Agricole, le Président, Patrice COUTIN et Madame Marie-Claude ASCOET, Directrice, pour avoir mis cette salle à la disposition de l’association.

Madame Marie-Claude ASCOET Directrice de l’établissement souligne la nouvelle organisation Sud DEUX-SEVRES et présente les particularités de chaque établissement. Le Lycée de MELLE traite plus des aspects scientifiques. Cet établissement prépare à un BAC Technologique et un BTS laboratoire, la gestion des milieux naturels, la faune et l’élevage avec l’exploitation agricole qui dispose de trois ateliers (bovins, ovins et caprins).

Ces établissements Sud DEUX-SEVRES accueillent en formation 800 élèves (jeunes et adultes).

Le Président présente les excuses des personnalités invitées et remercie les membres présents.

Le rapport moral du Président

Le Président souligne que 650 apiculteurs adhèrent à l’association. En 10 ans, les effectifs sont passés de 180 à 650 cotisants. Cette évolution est liée au dynamisme du conseil d’administration. En effet, les ruchers école, la présence de l’association à de nombreuses manifestations, les interventions en milieu scolaire et le partenariat avec le programme « Mon Village Espace de Biodiversité », sont entre autres de nature à faire connaître l’association et assurer son développement.

Le socle de l’association est également son groupement d’achats (AIFFRES et BRESSUIRE) assuré par des bénévoles et le président en profite pour saluer l’équipe qui en assure son fonctionnement.

L’année 2016 a commencé avec un hiver doux, les abeilles ont été amenées à épuiser leurs réserves et il a fallu compenser par le nourrissement. Ensuite, avril était prometteur, les meilleures conditions étaient réunies (climat et floraison), ce qui a contribué à favoriser l’essaimage. La récolte de miel de colza s’est montrée plutôt satisfaisante. Par contre, le mois de juin est apparu peu clément pour nos avettes avec du froid accompagné de pluie. Durant trois semaines, les abeilles sont restées cloîtrées à la ruche. Les jeunes reines n’ont pas été fécondées ou mal. Le nourrissement s’est imposé. Or, un certains nombre d’apiculteurs ont été surpris et par conséquent les apports de sirop n’ont pas été administrés ou trop tard, générant de la mortalité par famine. Le mois de juillet a contrasté avec le précédent car il fut chaud et sec limitant la production de nectar.

Le Poitou-Charentes semble malgré tout avoir fait face à cette situation critique par rapport au Sud-Est de la France peu préparé à ce type d’aléas climatiques, précise le Président. La production de miel Français en 2016 n’atteindrait pas les 10 000 tonnes. La France est donc importatrice de miel (environ les ¾ de la consommation nationale) et se sont ces derniers qui pourraient contribuer à en fixer les cours, souligne François CHAUVEAU. Ce dernier a bien connu cette situation, notamment en production ovine.

Le 23 avril dernier, l’association a eu le plaisir de recevoir à cette occasion, Monsieur le Préfet et Monsieur le Président de la Maison de l’Agriculture. Cette rencontre a permis d’échanger, a eu comme issue la mise en place d’un rucher dans les jardins de la Préfecture et a permis d’évoquer avec le représentant de la Maison de l’Agriculture, les préoccupations des apiculteurs.

L’ABEILLE DES DEUX-SEVRES :

-          adresse au printemps, un document dit « lettre aux adhérents » afin d’informer les apiculteurs sur les prochains rendez-vous et les sujets d’actualité sensibles ;

-          est en lien via internet avec les apiculteurs adhérents ;

-           participe à mettre en place le Plan Sanitaire d’Elevage (PSE) en relation avec l’Organisation à Vocation Sanitaire (OVS) régionale.

Les autres animations assurées par l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES en 2016 ;

-  Interventions en milieu scolaire ;

-  La Foire au Vin Chaud à AUGE ;

-  Le Salon de l’Horticulture à NIORT-NORON ;

-  Participation à la rencontre des partenaires de la biodiversité à Zoodyssée ;

-  La course du ROY à Ste NEOMAYE ou chaque coureur participant a reçu un pot de miel ;

-  Manifestation philatélique à COULONGES SUR L’AUTIZE ;

-  La Fête du Pain à la Ferme de Chey à NIORT ;

-  La Fête des Plantes à CELLES SUR BELLE ;

-  Le Festival Ornithologique de MENIGOUTE ;

-  L’Assemblée Générale des Croqueurs de Pommes à SECONDIGNY ;

-  La manifestation Troc Plantes à VITRE ;

-  La Fête du Frêne Têtard à AMURE.

Après la présentation des Comptes, le Président explique le cheminement qui amène le conseil d’administration à opter pour l’adhésion à un centre de gestion. Il a donc été décidé à partir du 1er novembre 2016 de passer au régime fiscal de la TVA et d’être assujetti à un Centre de Gestion pour bénéficier d’une comptabilité fiscale certifiée. Le Centre de Gestion retenu est AS 79, hébergé à la Maison de l’Agriculture aux Ruralies de VOUILLE.

Le trésorier souligne que cet assujettissement à un coût mais présente des avantages :

- la conformité avec la réglementation fiscale ;

- l’association ne s’expose pas à des contrôles avec la nécessité de reprendre les comptes du passé, donc en règle ;

- La TVA versée au fournisseur de matériel apicole sera déductible de celle qui sera perçue;

- Les acheteurs qui seront soumis à la TVA pourront la récupérer.

Pendant plusieurs années le coût de la TVA sera pratiquement nul. Le fait que les acheteurs pourront la récupérer, peut contribuer à développer les ventes au niveau du Groupement d’Achats, souligne le Président. De plus, les prix qui tiendront compte des investissements comptables resteront malgré tout très compétitifs par rapport au marché traditionnel.

Le Président demande à l’assemblée si il y a des questions sur la présentation des comptes et l’exposé qui a suivi. En l’absence d’interrogation la parole est donnée au représentant des vérificateurs aux comptes.

Renouvellement des vérificateurs aux comptes

Robert CANON décide de ne pas se représenter. Pierre CIURANA envisageant rejoindre le conseil d’administration laisse par conséquent son poste vacant.

Annie BAILLARGEAU poursuit son engagement.

Le Président propose la candidature de Gérard TOURAINE.

Les deux personnes citées ci-dessus sont mises aux voix. Elles sont élues à l’unanimité aux postes de vérificateurs aux comptes.

Sont donc élus à ces postes :

-          Annie BAILLARGEAU domiciliée au lieu-dit « Courbotiges » 79500 POUFFONDS ;

-          Gérard TOURAINE domicilié 9, rue A Migault 79270 FRONTENAY ROHAN ROHAN.

Mise en place d’un administrateur

Après avoir réalisé plusieurs mandats successifs, Michel SIMON a été 35 ans au conseil d’administration de l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES. Il a décidé de laisser sa place compte tenu de son état de santé et son âge. Le Président procède donc à son renouvellement.

Le conseil d’administration aurait pu laisser vacant ce poste jusqu’à l’année prochaine, il a fait le choix de le compléter avec l’accord de l’assemblée. Il a décidé de proposer Pierre CIURANA, qui se présente :

« J’ai 61 ans et je serai en retraite au mois d’août 2017 après avoir effectué une carrière à la Direction Générale des Impôts. J’exploite quelques ruches à VOUILLE. A travers ma candidature j’espère apporter ma spécificité, un regard particulier et aider Ariel BERTHONNEAU et Michel BONNEAU pour la comptabilité ».

Mise en place d’un administrateur stagiaire

Le Président demande s’il y a d’autres candidats. Monsieur NOUGUIER André se présente :

« Je travaille à HEULIEZ Bus au Service Qualité. Je veille à la conformité des organes qui équipent les véhicules. Comme apiculteur de loisir je désire avoir une dizaine de ruches et m’investir dans l’association.

Les autres activités de l’association

Le rucher école de la Ferme des Sicaudières à BRESSUIRE

L’année a commencé avec une trentaine de personnes. Certains étaient revenus en deuxième année. Il a souhaité travailler avec deux groupes. Le groupe de débutant s’est donc ensuite limité à 20 personnes, ce qui est suffisant pour apprendre dans de bonnes conditions. Les manipulations au niveau des ruches sont importantes pour ceux qui débutent, souligne Gérard BONNEAU, animateur du rucher école.

Il y a déjà une quinzaine d’inscriptions pour 2017. Deux journées sont ajoutées au programme habituel pour les redoublants qui désirent avoir des informations complémentaires.

Le rucher école de CELLES SUR BELLE

Michel BONNEAU conduit ce rucher école avec enthousiasme et la participation de Raymond ARNAUD, Paul POMMIER, Nicolas GIRARD, Jean-Claude CHARRE, Jean-Pierre PIN, Alain NICOLAS et Dominique VIGNAULT. Il remercie ces personnes pour la très bonne collaboration.

L’entretien du rucher (la tonte du gazon) est facilité aujourd’hui par une bâche qui a été placée sous les ruches.

Les cours du rucher école se sont déroulés en 9 séances de mars à septembre. Les séances couvrent l’ensemble des saisons apicoles. Une journée entière en juin a été consacrée à l’élevage des reines. Cette journée est ouverte à tous les adhérents qui le souhaitent. Une dizaine d’apiculteurs y ont participé en 2016

Une feuille « Réussir son année apicole » a été mise en place pour que chaque participant au rucher école puisse se situer dans son environnement. Ce document est en trois parties : j’observe l’environnement, l’activité au niveau des ruche et que dois-je faire sur mes ruches ?

Le rucher école a reçu en moyenne 34 élèves avec un pique à 44 à la première séance. La partie théorique des cours se passe dans une salle municipale et l’animateur du rucher école remercie au passage la commune de CELLES SUR BELLE.

Le rucher école dispose de 17 ruches et 3 ruchettes. Ce sont au minimum 4 personnes qui conduisent les cours. Chaque participant travaille sur le cheptel en y pratiquant des manipulations. L’apprenti doit pouvoir mettre en pratique chez lui, ce qu’il apprend et doit pour cela acquérir au plus tôt une ruche.

Pour 2017, 25 personnes sont inscrites. Dominique VIGNAULT va s’associer au fonctionnement du rucher école pour l’année à venir. Si le besoin se faisait sentir, ce dernier créerait un second rucher école dans le Sud DEUX-SEVRES afin de réduire les effectifs dans chaque rucher école afin d’y apprendre dans de meilleures conditions.

Deux journées spécifiques pour redoublants sont organisées. Des apiculteurs peuvent s’y joindre suivant leurs besoins.

Le Lycée Agricole de VENOURS

Cet établissement dispose d’une section apicole et souhaite être une référence pour les ruchers école régionaux. Des travaux dans ce sens ont déjà eu lieu. Le contenu des formations dispensées dans les ruchers école a été décrit dans un référentiel qui sera à la disposition de l’ensemble des ruchers école de la région. Ainsi, la formation reçue par les élèves sera harmonisée.

Animations dans un Centre de Loisirs

Gabriel BOCHE autrefois animateur du rucher école du Nord du département, communique sur l’abeille auprès du Centre de Loisirs du « Nay », commune du PIN. Il a rencontré au cours de la saison 351 enfants de la maternelle au CM2. Ces rencontres seront peut être plus tard à l’origine de vocations apicoles.

Le local apicole à BRESSUIRE

Gabriel BOCHE rappelle l’existence d’un local de matériel apicole au 81 rue de Chachon à BRESSUIRE afin de grouper les achats. Ce local est prêté gracieusement par la Ville. Il demande aux adhérents du Nord de bien respecter les dates d’ouverture (10 samedi matin dans l’année). Il demande  pour les commandes spécifiques, les produits qui ne sont pas en magasin, de les effectuer suffisamment de temps à l’avance pour les faire remonter aux établissements FORT, fournisseur du matériel.

Les thèmes d’actualité abordés

Le point sur la nouvelle fiscalité de l’apiculture

Michel BONNEAU rappelle entre autres :

-       le principe de la déclaration à partir de la première ruche auprès de la DGAL par internet ou par courrier ;

-       l’obligation de disposer d’un numéro SIRET dès la vente du premier kilo de miel ;

-       le forfait apicole qui  n’existe plus à partir de 2016 ;

-       la déclaration des revenus apicoles ou agricoles réels à l’aide du micro-BA sur le cerfa 2042C (revenus < 86000€) ;

-       la tenue d’un cahier de vente du miel obligatoire ;

-       que l’imposition portera sur 13% des revenus agricoles ;

-       que si le chiffre d’affaire est < 350,57€, rien ne sera ajouté à votre revenu imposable ;

-       que si le chiffre d’affaire est < 46000€, absence d’assujettissement à la TVA.

Le registre d’élevage

L’apiculteur doit tenir un registre d’élevage. Sont portés sur ce document :

-       L’identité ;

-       Les différents ruchers dont vous disposés avec le nombre de ruches ;

-       Toutes les interventions y sont portées, notamment celles qui concernent le suivi sanitaire (type d’anti-varroa, date de mise en place et d’enlèvement des lanières)…

Ce registre prendra tout son importance lors de la distribution des médicaments anti-varroa. Le vétérinaire du PSE a prévu délivrer les médicaments et demandera à cette occasion de lui présenter le récépissé de déclaration en cours de validité et le registre d’élevage.

Le point sur le volet sanitaire

Le Président signale les âpres débats qui ont eu lieu avec les personnes chargées de faire appliquer le PSE. Le précédent dispositif fonctionnait bien. Il est actuellement remis en cause par une nouvelle organisation à partir d’OVS régionaux. Les vétérinaires privés investis dans ce processus souhaitent bénéficier de marges rémunératrices dans la mesure où ils ont investis plusieurs mois dans une formation apicole. Or, ils s’adressent en majorité à une apiculture de loisir. Les sommes sollicitées sont disproportionnées par rapport aux revenus de ces derniers. Les visites vétérinaires seraient réglées par le PSE qui lui est financé par les apiculteurs. Pour 2017, la cotisation annuelle sera de 15€ par apiculteur.

Les règles d’identification et d’implantation de ruchers

Celles-ci sont définies par l’arrêté préfectoral du 7 juillet 2011. Il convient de retenir :

-       que chaque rucher doit être signalé par un panneau indiquant le numéro d’immatriculation du rucher à l’entrée de la parcelle ;

-       que les ruches peuplées sont placées au moins à 10 mètres des propriétés voisines et cette distance est portée à 20 mètres dans le cas d’habitation ou de voie publique ;

-       que la distance est de 100 mètres quand les propriétés voisines sont des établissements publics à caractère collectif ;

-       que les ruchers ne sont assujettis à aucune distance, lorsque les ruches sont isolées des habitations voisines ou des voies publiques par un mur ou une palissade étanche de 2 mètres de haut au-dessus du sol et de 2mètres de par et d’autre des ruches des extrémités.

Enquête sur la mortalité des abeilles

L’enquête sur la mortalité hivernale 2015-2016 a été réalisée comme chaque année suivant les mêmes critères ce qui permet les comparaisons d’une année à l’autre. A la fin de l’hiver dernier, elle se situait à 20,28% de perte.

Le graphique ci-dessous montre l’évolution depuis 4 ans

 

Michel SIMON quitte le conseil d’administration

Le Président, au nom de l’association, adresse ses remerciements à Michel SIMON âgé de 78 ans et retrace sa vie de l’école primaire en passant par sa carrière de militaire pour ensuite d’adonner à l’apiculture. Michel est apiculteur depuis 35 ans avec une trentaine d’années passées au conseil d’administration de l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES. Il relate ses plus mauvaises récoltes des années 1980 sur le tournesol où il faisait au minimum 45kg par ruche ce qui n’est plus imaginable aujourd’hui.

Au nom du Syndicat National d’Apiculture le président remet une médaille à Michel SIMON pour les services rendus à l’association.

Michel SIMON adresse ses remerciements au Président, à l’assemblée et aux absents avec lesquels il a eu le plaisir de travailler.

Les remerciements du Président

François CHAUVEAU adresse ses remerciements aux administrateurs et aux bénévoles qui s’investissent dans les ruchers école et au sein des Groupements d’Achats. Il adresse également ses remerciements aux personnes qui l’ont aidé au début de son mandat de Président.

Cette matinée de travail s’est terminée par la tombola et l’apéritif à l’hydromel, accompagné de pain d’épices.

Le secrétaire : Bernard SORIN

 

80 • SOMME  - UNION SYNDICALE DES APICULTEURS PICARDS

80Le 12 novembre, Madame la Secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, Barbara POMPILI, s’était déplacée à la Maison de l’Abeille de THEZY-GLIMONT pour remettre, en personne, et en compagnie de Patrick DESSEAUX, premier Vice-Président d’Amiens – Métropole, les diplômes de formation aux 18 nouveaux apiculteurs qui avaient subi avec succès l’examen de passage. Chacun d’eux a pu s’entretenir avec Madame la Secrétaire d’Etat, laquelle partage leur combat pour la défense des abeilles.